L’Usine de désalinisation d’Ashkelon

Lundi 18 avril 2016

Visite de l’Usine de Désalinisation d’Ashkelon

 

Après 30min de marche sur les bords de l’autoroute de Tel Aviv, 40min de train, 3/4 h à batailler à la gare des bus de Ashkelon en essayant de croire qu’on pouvait parler hébreu, on a fini avec l’aide d’une âme bienveillante à se faire comprendre et à arriver dans la zone industrielle devant la gigantesque usine de dessalement. En route, aux vues des paysages désertiques, car oui Israël est un pays désertique, on a vite compris la nécessité de la désalinisation.

Panorama


Mi-impressionnés, mi-déboussolés, nous nous sommes donc retrouvés, un peu essoufflés, devant le manager de la ADOM-Ashkelon Desalinisation Plant. Petit film de propagande en introduction, pour nous vanter les mérites de Veolia Water, d’IDE et de leurs usines de désalinisation, puis on attaque le vif du sujet : l’année 2000, l’absence de pluie, la dépendance en eau, les pays hostiles aux alentours, le manque de compétences et de budget localement…etc
C’est ainsi que la solution de l’usine de dessalement et le système de « Construction, Exploitation, Transfert » s’est imposée et que Veolia et IDE sont entrés dans la danse et qu’en 2005 l’usine a produit ses premiers mètres cubes.

En quelques mots, quelques chiffres, l’usine d’Ashkelon c’est :

Une des plus grandes usines de dessalement au monde (la plus grande jusqu’à, il y a très peu de temps)

Une des cinq grosses usines de dessalement d’Israël, qui à elles 5 produisent 70 % de l’eau potable du pays

la première usine de cette envergure à fonctionner à l’osmose inverse

800 000 mètres cubes pompés par jour

40 filtres de pré-traitement à fond Leopold avec une couche de sable et une d’anthracite

5 pompes

120 millions de mètres cubes d’eau potable produits par an

40 000 membranes

~ 0,74 euros le mètre cube vendu au consommateur

Chaque goutte pompée ressort 30min après de l’usine, prête à être consommée

Un ingénieux système de récupération d’énergie

Petit point rapide sur le principe de l’osmose inverse :

osmose_shéma

le phénomène naturel est l’osmose, si on met en contact deux solutions de concentrations différentes, séparée par une membrane semi-perméable (seul le liquide peut traverser), les concentrations ont tendance à s’équilibrer par le passage de liquide du coté de la solution la plus concentrée pour équilibrer les concentrations. L’osmose inverse consiste à forcer le phénomène inverse en imposant une pression importante du coté de la solution la plus concentrée, le liquide passe donc de l’autre coté, tandis que les ions ne peuvent pas passer la membrane semi-perméable. Dans le cas de l’eau salée, ce processus permet de séparer le sel et l’eau douce, le sel ne pouvant pas passer la membrane.

Toute la complexité de l’opération de désalinisation est donc d’imposer à l’eau salée une pression très importante, et ce à un moindre coût énergétique. Ce que l’usine d’Ashkelon arrive merveilleusement bien à faire !

 

1ère étape : le pré-traitement

Pompage dans un bassin de pompage et passage par des filtres à fond Leopold, composés d’une couche de 80cm de sable et d’une couche de 80 cm d’anthracite.

Passage par des filtres microniques.

 

2ème étape : La mise sous pression

40% de l’eau pompée passe de 1 à 70 bar grace à une pompe

60% de cette eau passe seulement de 1 à 2,6 bar pour être re-dirigée vers le système de récupération d’énergie qui s’occupera d’en augmenter la pression jusqu’à 70 bar.

 

3ème étape : 1er étage de membrane et récupération d’énergie

DSC_0332

Chacun des tubes que l’on voit sur la photo contient 8 cylindres lesquels sont des membranes enroulées sur elles mêmes. L’eau de mer est injectée dans les tubes à 70 bar, elle traverse une unique épaisseur de membrane et est collectée par un tube central qui évacue cette eau désormais douce. l’eau restante qui continue à avancer dans le tube et qui pénètre la membrane plus loin est donc de plus en plus salée, puisqu’elle récupère le sel de l’eau filtrée au premier tronçon. Aussi, lorsqu’elle arrive vers le dernier cylindre, elle est trop salée pour être purifiée en un seul passage, elle est donc collectée par un autre tuyau et destinée à être à nouveau filtrée par les étages 2 et 3 de membranes. 60% de l’eau produite et concernée par cette deuxième étape de filtration par les membranes semi-perméables.

Au cours de cette 1ère étape de filtration par les membranes, 60% de l’eau initialement pompée est rejetée, c’est donc une eau très salée et à 70 bar. Pour ne pas perdre cette énergie, cette eau est envoyée dans des pistons pour transmettre son énergie à une partie de l’eau pompé et pré-filtrée et faire passer sa pression de 2,6 bar à 70 bar.

 

4ème étape : 2ème et 3ème étage de membranes

l’eau ayant été filtrée par les derniers cylindres du 1er étage est renvoyée vers une nouvelle cascade de membranes cette fois faite pour filtrer l’eau saumâtre.

 

5ème étape : les minéraux

L’eau issue de ce processus est trop pure pour être consommée, aussi est il nécessaire d’y ajouter des minéraux. Pour cela, 10 à 20% de l’eau produite est acidifiée jusqu’à avoir un pH de 1 puis saturée en calcium pour être ensuite re-mélangée à l’eau pure. Elle est à la fin potable et buvable sur place!!!! L’eau potable à la sortie de l’usine n’a passé que 30 minutes dans celle-ci depuis son pompage dans la mer mediterranée.

DSC_0339

Et comme Adom Ashkelon desalinisation plant voit loin et est conscient des enjeux sanitaires et environnementaux, l’eau produite est 10 fois moins salée qu’un lac, pour tenter de ralentir, si ce n’est compenser, la salinisation des nappes phréatiques, et elle est traitée pour en éliminer le bore pour les futurs usages agricoles (après passage par votre usage domestique et la station d’épuration!).

 

Dernier petit détail de la visite :

“- Ah, et ça c’est l’abri anti-roquette, comme on est à 20 km de la bande de Gaza, quand l’alarme résonne, on a 7 secondes pour se réfugier ” […]

On vous quitte là dessus et on vous aime! Pour tous ceux qui se posaient la question, nous avons échappé à l’attentat de Jérusalem et continuons notre tour de l’eau! next one : Atlantium et les solutions de purification de l’eau par les UV…

 

5 thoughts on “L’Usine de désalinisation d’Ashkelon

  1. Muller says:

    Super exposé
    L osmose c’est la vie : sans l osmolarite’,il n y a pas de vie. Bravo pour votre cours de physiologic. 90% d un homme c’ est de l’eau encore Bravo..

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s