Quand les eaux usées deviennent une ressource à part entière : Aquanos…

Visite d’Aquanos

On part de Tel Aviv avec nos deux petites heures d’avance, direction Netanya, le bus nous pose au bord de l’autoroute, pour qu’on fasse un changement de bus, là les aventures commencent. Il y a bien 2 arrêts de bus, mais celui qu’on cherche semble avoir durablement disparu… Après avoir manqué de se faire écraser deux fois et avoir un peu paniqué on abdique, on repart vers le centre ville et on saute dans un taxi. On finit par arriver quasiment à l’heure à l’adresse qu’on avait relevée sur le site d’Aquanos. Moment de stupéfaction, on est dans un quartier résidentiel, devant une maison qui a tout l’air d’être inhabitée… Après avoir un peu errer, on entre chez un voisin pour pirater son internet le temps de vérifier l’adresse, rien à faire, c’est bien sensé être là. Dans la rue, on essaye d’interviewer un autre voisin, et on fini par lui lâcher le nom de Udi Leshem, “Ah c’est Udi que vous cherchez?! il a déménagé en face!”, ni une ni deux, il nous introduit dans le jardin du dit Udi, lequel est un peu interloqué de tomber nez à nez avec nous ici. Et c’est comme ça qu’on s’est retrouvé invité à la table du petit déjeuner à poser nos questions, filmer et écouter attentivement Udi nous exposer sa philosophie. Une rencontre enthousiasmante! Surtout pour quelqu’un qu’on a quasi pris en otage chez lui… Oui parce que l’adresse présente sur le site est bien son adresse personnelle où il ne nous attendait pas du tout, les bureaux d’Aquanos étant à Tel Aviv à quelques 300m de notre auberge!

So here we are !

1456601825701

Bref passé le côté folklorique du début de notre rencontre, on attaque le vif du sujet. La philosophie d’Aquanos, et de Udi son directeur général :

  • Voir les eaux usées comme une vraie ressource, les recycler n’est pas seulement un geste pour l’environnement, mais réellement le moyen d’en faire une ressource.
  • Toujours travailler avec des entreprises locales, sur une demande locale, avec un accompagnement de minimum un an sur place.

S’ils ont déjà une usine test en Israël, Aquanos avec ses 5 ans d’existence sait bien que la plupart des pays développés ont déjà réglé leurs problèmes de traitement des eaux, et que les technologies utilisées au Nord sont inaccessibles en termes de coûts aux pays du Sud. Aussi, ils  orientent leur marché principalement vers l’Afrique de l’Est et l’Inde, avec plusieurs projets en cours.

L’idée d’Aquanos vient de constats assez simple par rapport aux technologies traditionnellement utilisées dans le domaine ( celles-ci fonctionnent en général avec des microorganismes qui dégradent la matière organique, lesquels sont nourris en dioxygène par injection d’air) :

  1. La plus grosse dépense énergétique et donc économique de ce procédé est l’injection d’air, qui de plus n’est que très peu efficace puisque l’air contient uniquement 20% d’oxygène. À titre d’exemple, 5 % des dépenses énergétiques des Etats Unis est dédié au traitement des eaux usées.
  2. Ces procédés produisent des boues importantes qu’il faut par la suite traiter. Ce qui génère des coûts supplémentaires, tant financiers qu’environnementaux.

L’idée est donc simple, trouver un moyen de produire cet oxygène de manière à ce que ça soit plus efficace et plus économique. Aquanos a donc décidé d’utiliser la symbiose qui existe entre les microorganismes (plus terre à terre : les microbes) et les algues. Qu’est ce que cela signifie ?? en gros les algues produisent de l’oxygène grace à la photosynthèse, oxygène qui lui même alimente les microorganismes, lesquels produisent le CO2 nécessaire à la survie des algues.

En un unique schéma, ça donne :

Sans titre

L’idée n’est pas vraiment nouvelle, ça fait longtemps que l’on exploite les algues pour traiter l’eau, la réelle innovation est dans la mise en oeuvre. En gros, dans les systèmes qui pré-existaient, les algues, les bactéries et les eaux usées étaient mis tous ensemble dans une même cuve, le problème étant que lorsque les eaux usées étaient très chargées, comme celles qui arrivent aujourd’hui dans les stations d’épuration classiques, le soleil avait du mal à pénétrer dans la cuve et les algues se développaient mal. Aussi le processus prend beaucoup de temps et n’est pas très sûr. La réelle innovation est donc de séparer les algues et donc la production d’oxygène du reste du procédé.

Une usine Aquanos, c’est 5 grandes étapes inter-connectées :

  1. arrivée des eaux usées : traitement anaérobie (= sans oxygène) par des bactéries. 70% de la matière organique et 80% des déchets solides sont éliminés. Ce traitement produit du méthane.
    DSC_0024
  2. Le méthane (biogaz) est utilisé pour produire l’énergie nécessaire au fonctionnement du site.
  3. arrivée de l’eau issue de l’étape 1. : traitement aérobie (= avec oxygène) par des bactéries.DSC_0007
  4. Production d’oxygène par les algues, la cuve de développement des algues est reliée à la cuve de traitement aérobie pour y introduire l’oxygène nécessaire.DSC_0009  DSC_0017

     

  5. Séparation des solides par sédimentation et filtration.

L’eau issue de ce type d’usine peut directement être utilisée pour l’agriculture, cependant il n’y a aucune barrière technique pour faire de l’eau potable, cela reviendra seulement un peu plus cher du fait de normes plus exigeantes.

Comme on pouvait s’y attendre, Udi n’avait pas d’usine de traitement dans son jardin, on est donc aller faire une petite visite de courtoisie à daniel à l’usine test d’Aquanos dès le lendemain, pour une démonstration  grandeur nature.

Aquanos en quelques chiffres c’est :

le traitement de 1m3 d’eau ~ 0,20 euros

20 à 40 % d’économies par rapport à un système traditionnel

80% d’énergie économisée par rapport au système traditionnel

pas de boues

des projets en Afrique de l’Est et en Inde

une start-up fondée il y a 5 ans

5 personnes ultra-motivées et géniales : merci Udi et Daniel pour l’accueil!

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s