Bienvenue au Technion ( partie 2)

Suite de notre aventure au Technion, l’université d’excellence d’Israël.

téléchargement

Petit Flashback sur le précèdent épisode ! Le docteur Semiat est longuement revenu sur la situation en eau d’Israël, apportant de surcroît un éclairage intéressant sur le rôle de l’eau dans les guerres et les instabilités au Moyen-Orient ! Pour ceux qui ont manqué l’épisode, c’est par ici ! http://wp.me/p6R91a-94

Le professeur Semiat a ensuite abordé ses recherches ! Et c’est peu dire qu’il en fait des choses ! Il est à la fois spécialiste des membranes, du dessalement et du traitement des eaux usées !

Son dada, c’est la désalinisation. On était sorti de l’usine de dessalement d’Ashkelon, impressionné par le dessalement de l’eau de mer par osmose inverse mais on se demandait où était l’entourloupe.
Selon le Dr Semiat il n’y en a pas !
Au niveau énergétique, les 2/3 de l’eau est produite pendant la nuit pour utiliser l’énergie électrique qui aurait été gaspillée sinon. Cela représente moins de 3% de la consommation d’énergie nationale. Il faut plus d’électricité pour acheminer l’eau du Nord au Sud que le pour la produire par désalinisation !
Au niveau de la saumure ( concentré d’eau salé) qui ressort de l’usine ! C’est simple comme bonjour ! La Saumur est mélangée avec des volumes d’eau de mer extrêmement important : au final, la concentration est plus élevée de 12,5% aux abord des usines et l’impact ne semble pas être très important. « Pourquoi se soucie-t-on de cette eau plus salée qu’on rejette dans l’eau alors qu’on ne soucie en aucun cas de l’eau des fleuves qui arrive dans l’océan ? » caricature le professeur Semiat.
Au niveau du prix, le consommateur paie 9 Shekel  ( soit après un calcul savant, 2,25 € ) le mètre cube ! A Paris, par comparaison, le prix est de 3. 3€. Alors , elle est pas belle la vie ?
Alors, on a cherché la petite bête pendant notre voyage et on l’a trouvé. L’eau de mer dessalée est très pauvre en minéraux, engendrant des problèmes sanitaires mais ça on n’en pas entendu parler, du moins par le docteur Semiat.

schema-osmose_zoom

Principe de l’osmose

Docteur Semiat, en tant que spécialiste des membranes et de la désalinisation, a mis au point un procédé pour laver les membranes engorgées par le sel (qui constitue l’un des principaux inconvénients des usines de dessalement). Et c’est simple comme bonjour. Il suffit juste d’arrêter l’usine. Ainsi, l’eau douce présente d’un côté de la membrane va naturellement aller de l’autre où l’eau est plus salée (c’est le principe de l’osmose). Et en passant, elle lave les membranes. Ainsi, on prolonge leur durée de vie !

Il aurait pu breveter son invention mais il ne l’a pas fait ! Il est comme ça le professeur Semiat, il voulait juste aider !

Mais ses inventions ne s’arrêtent pas là : il s’intéresse aussi aux membranes, filtres et autres solutions pour traiter les eaux. Ainsi, il a mis au point des méthodes pour éliminer l’arsenic de l’eau, un des problèmes majeurs au Bangladesh (coïncidence par rapport à la suite de notre voyage, je ne crois pas…)
Selon lui, les eaux usées sont un véritable souci pour l’environnement. On va vers une catastrophe environnemental et sanitaire à force de rejeter des eaux contenant des dérivées médicaux ou autres molécules. Sa solution ? Imposer d’autres méthodes de traitement où les membranes auraient un rôle à jouer !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s